Musique classique

FESTIVAL INTERNATIONAL DE VIOLONCELLE DE BEAUVAIS 2021

ven. 28 > dim. 30 mai

A PROPOS :

Tarif : DE 5€ A 28€

Vendredi 28 mai 2021 à 20h30 -
CONCERT ANNULÉ EN RAISON DU COUVRE FEU

avec les Musiciens du Louvre et Jérôme Pernoo.

Porpora/Haydn

Nicola Antonio Giacinto PORPORA (1686-1768) - Agrippina Sinfonia

Joseph HAYDN (1732-1809) - Symphonie n° 13 en ré majeur, Hob I:13 2ème mouvement, Adagio cantabile

Nicola Antonio Giacinto PORPORA (1686-1768) - Concerto pour violoncelle en sol majeur

Guillaume Connesson - Delfica, première des Trois Chimères pour violoncelle seul (4’30) (2018) Dédié à Jérôme Pernoo

Johann Wenzel Anton STAMITZ (1717-1757) - Sinfonia a quattro n° 6 en fa majeur

Joseph HAYDN (1732-1809) - Concerto pour violoncelle n° 1 en do majeur, Hob. VIIb:1

Construit autour de deux compositeurs phares, ce programme met en valeur le violoncelle et le lien fort qui unissait Nicola Porpora à son élève Joseph Haydn. C’est à la fin du XVIIème siècle, en Italie, que le violoncelle sort de son rôle d’accompagnateur pour s’imposer comme instrument soliste. À l’époque, l’Italie profite d’une excellente école de violoncelle et d'instruments à cordes plus généralement, favorisée par une lutherie sans égal. Par ses compositions, le célèbre Nicola Porpora (1686 – 1768) œuvre à l’émancipation du violoncelle. Son concerto en Sol majeur mêle la voix du violoncelle au tissu orchestral de façon très novatrice pour l’époque. Nommé professeur de composition à Vienne, Porpora aura pour élève le jeune Joseph Haydn (1732 – 1809) qui sera également son secrétaire, puis assistant. Marqué par le maitre italien, Haydn écrit deux magnifiques concertos pour violoncelle dont le concerto en ut majeur redécouvert en 1961, qui est devenu l’une des pièces pour violoncelle les plus jouées. Joseph Haydn, dans ses symphonies, met parfois en valeur un instrument soliste, ce qui est le cas du violoncelle dans le mouvement lent de la symphonie n°13. Joseph Haydn sera également influencé par l’école de Mannheim, cercle musical fondé vers 1750 par Anton Stamitz (1717 – 1757) et d’autres, et qui ouvrira la voie au classicisme viennois.

Samedi 29 mai 2021 à 18h - Trio Wanderer

Jean-Marc Phillips – violon, Raphaël Pidoux – violoncelle, Vincent Coq - piano

Ludwig von Beethoven, Trio en si bémol majeur opus 11 Allegro con brio adagio

Thème et variations (sur le thème de Pria ch’io l’imegno) Ludwig von Beethoven, Variations en mi bémol majeur opus 44

Bruno Mantovani - Cinq Berceuses pour Giulia, pour violon, violoncelle et piano (13’) (2019)

Ludwig von Beethoven, Trio des Esprits, en ré majeur opus 70 N°1 Allegro vivace e con brio

Largo assai edespressivo Presto

Couronné de trois Victoires de la Musique, distingué par les plus grandes récompenses, les Wanderer parcourent les plus grandes scènes internationales de concert depuis 30 ans. Ils font une halte à Beauvais pour célébrer le 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven.

Samedi 29 mai 2021 à 21h - DUO François Salque (violoncelle) et Vincent Peirani (accordéon)

Vincent Peirani, Choral

Grappelli/ Salque/ Peirani, Petites énigmes

Michel Portal, Cuba si Cuba no

David Popper, Rhapsodie hongroise

Piazzolla/ Peirani/ Mienniel - Seul tout seul - Armaguedon

Grappelli/ Salque/ Peirani, Medley sur des thèmes hongrois

Texte de présentation :

Du classique, ils ont cultivé le panache et la rigueur, des musiques du monde ils ont nourri leur imaginaire, du jazz ils ont développé l’envoûtement des rythmes et des palettes sonores !

Ces deux artistes d’exception nous invitent au voyage dans le monde des musiques écrites ou improvisées et projettent des éclairages nouveaux sur le répertoire savant, les thèmes traditionnels d’Europe centrale, le tango et le jazz pour créer un langage original et jubilatoire.

Couronné aux Victoires du jazz en 2014,en 2015 et en 2019, élu « Artiste de l’année » par la revue Jazzman, Vincent Peirani est l’artiste que tout le monde s’arrache.

Sa vision musicale cosmopolite et décomplexée, son sens inoui des croisements et des couleurs, lui permettent d’apporter des touches magiques.

Quant à François Salque, plusieurs fois couronné par les Victoires de la musique, récompensé par les plus hautes distinctions des critiques - Diapason d’or de l’année, Chocs du Monde de la musique, Chocs de Classica, Prix de l’Acadé- mie Charles Cros, Palme d’Or de la BBC..., il fait aujourd’hui référence. Sa sensibilité, sa virtuosité époustouflante et son charisme l’ont conduit dans plus de 60 pays et en ont fait une personnalité incontournable du monde de la musique.

Dimanche 30 mai 2021 à 15h - fanny et felix

Quatuor Alfama et Ariane Rousseau, comédienne

Elsa de Lacerda et Céline Bodson, violons Morgan Huet, alto

Renaat Ackaert, violoncelle Michel Debrocq, texte Laurent Hermant, costumes

Jean-Jacques Deneumoustier, création lumière

György Ligeti, Musica Ricercata (extrait de 3’) (1969)

Tout le monde connaît le nom célèbre de Félix Mendelssohn, mais nous connaissons moins sa grande sœur, Fanny Hensel...

Ils ont pourtant évolué dans une quasi gémellité, leurs vies étant intimement liées, tant sur le plan personnel que musical, et cela jusqu'à la fin de leur vie.

Félix mourut d'ailleurs trois mois après elle et, dans un dernier hommage, il lui dédia son ultime quatuor.

Fanny, à l'aube de ses 41 ans, va être publiée pour la première fois, elle rencontre en rêve sa fille « Ophélie » qui n'a jamais vu le jour. Cette vision, intense et chargée d'émotion, arrive comme une révélation à un des moments clés de son existence.

C'est dans cette brèche entre réalité rêvée et fiction que nous rencontrons Fanny et découvrons sa petite fille imaginaire. Elle lui décrit sa vie et nous plonge dans l'univers romantique du XIXe siècle et ses mystères...

Nous partagerons avec elle son amour passionnel pour la musique et le théâtre, sa relation fusionnelle avec son frère Félix et son grand amour pour le peintre Wilhelm Hensel.

Nous revivrons également ses jeux d'enfant et d'adolescente, nous plongerons dans l'univers féerique du Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare, peuplé « d'animaux musiciens » et nous assisterons à des concerts qu'elle organise en Allemagne et en Italie. Comme si elle livrait devant nous la partition de sa vie, nous suivrons les méandres de ses mondes intérieurs et de son imaginaire, de sa créativité, et nous assisterons à son processus de composition.

C'est l'occasion de découvrir la trajectoire de vie hors norme de cette femme, de plonger avec elle dans un univers mêlant musique et théâtre où les sonorités deviennent des couleurs et où le jeu devient son. Jean-Baptiste Delcourt

RENSEIGNEMENTS ET BILLETTERIE :
03 44 22 46 04
www.festivalvioloncellebeauvais.com

OU AUPRÈS DE L'OFFICE DU TOURISME :
03 44 15 30 30

© crédit photo : Jon Pitre